Les nouveaux scénarios accidentels de la caverne TOTAL à Donges

En juin 2020, dans un précédent article nous avons déjà souligné le manque de transparence relatif au stockage souterrain de gaz dans une caverne sous la raffinerie de Donges . De même lors de la consultation publique pour la prolongation de 25 ans de la concession de cette caverne vieille de 50 ans nous avons alerté sur le risque d’effondrement qui ne pouvait être exclus au regard des dimensions et des études d’INERIS.

On apprend par l’arrêté 2021/ICPE/064 portant prescriptions pour TOTAL que l‘on découvert de nouveaux scénarios accidentels et qu’il faut mettre en place de nouvelles mesures de maîtrise des risques afin de réduire les effets potentiels à l’extérieur. 

Faut-il comprendre que la populations Dongeoise est exposée à des risques accidentels depuis plus de 50 ans et qu’on a lui caché ces  risques et qu’on les cache encore puisque l’article 2 classe “Informations sensibles” ce qui concerne le stockage souterrain ?

OU doit-on penser que les différentes études de danger depuis 50 ans ont été bâclées ?

 

Le “Considérant” suivant de l’arrêté semble prouver que l’on découvre en 2021 la loi du 2 décembre 2015 et qu’il faut appliquer la réglementation ICPE et que l’on avait oublié d’en tenir compte dans les prescriptions de 2019.

Cela prouve-t-il que les Services de l’État concernés sont en sous-effectif chronique ? Peut-être  et cela met en péril la population ..

La culture du risque .. c’est avant tout la transparence due à la population .
La gestion du risque .. s’impose à l’industriel sous le contrôle de l’état.