Médecine du Travail

Le “rapport d’activité médical 2018” du Groupement Interprofessionnel de Santé au Travail (GIST ) donne des informations intéressantes sur les risques suivis dans les entreprises de la région de Saint-Nazaire

lien https://fr.calameo.com/books/0004180197c66ed473611

Des synthèses ont été faites et peuvent laisser le lecteur perplexe.

Près de 700 salariés font l’objet d’un suivi individuel renforcé relatif à des produits connus pour être cancérogènes ou cancérigènes ! dont l’amiante, le benzène, le trioxyde de chrome pour ne citer que les plus connus .
Des moins connus mais dangereux comme le beryllium  (H350i – Peut provoquer le cancer par inhalation).

Salariés par risque de Suivi Individuel Renforcé (hors temporaires)

F+H F H
Amiante 317 6 311
Agents cancérogènes 191 11 180
Benzène 123 8 115
Trioxyde de Chrome 29 0 29
Mercure 8 8 0
Chromate de zinc 7 1 6
benzo[a)pyrene 4 0 4
Cadmium 4 2 2
1,3-butadiène 2 0 2
Beryllium 2 2 0
Acide borique 1 1 0
total 688 39 649

Dans le 2eme tableau, on pourra s’intéresser aux goudrons et huiles, suies du charbon,  aux métaux (manganèse, sélénium, antimoine, .. ) , aux ciments, silices , .. et à des produits moins connus comme l’ Alcool_furfurylique, qui semble être utilisé dans les fonderies, mais aussi dans les résines et comme carburant dans des moteurs de fusée !! et qui est classé H351 – susceptible de provoquer le cancer.

Effectif soumis à un risque de maladie prof. indemnisable

F+H F H
Affections respiratoires /  amines aliphatiques et alicycliques, éthanolamines, ..                574   112 462
Engendrées par le bioxyde de manganèse                553   40 513
Affect cancéreuses / goudrons, huiles, brais de houille et suies du charbon                494   22 472
Affect Inhalation de poussières contenant silice cristalline (cancérogène avérée ) , etc
Secteurs : carrières, fonderies, peinture de carrosserie
               477   89 388
furfural et alcool furfurylique

(Wikipédia utilisé dans les fonderies, H351 – Susceptible de provoquer le cancer.)

               366   77 289
pneumopathies d’hypersensibilité                365   82 283
sélénium                327   43 284
antimoine et dérivés                325   42 283
ciments (alumino silicates de calcium)                308   6 302
résines époxydiques et leurs constituants                270   24 246
poussières de bois                198   13 185
Huiles et graisses minérales ou de synthèse                146   4 142
méthacrylate de méthyle                123   43 80
enzymes                106   61 45
Hexane                  81   13 68
cancer   / dérivés pétrole                  64   0 64
Chlorure de méthyle
CH3Cl chlorométhane H351
                 62   10 52
Affect non pneumoconiotique / silice                  61   4 57
aldéhyde formique

= formochlorol = formaldéhyde

                 57   44 13
tétrachlorure de carbone

CCL4 – Tétrachlorométhane , H351

                 53   9 44
Sulfocarbonisme                  50   9 41
poussières oxyde de fer                  39   3 36
allergies protéines du latex                  39   33 6
cancers / poussières et oxyde de fer                  28   1 27
bronchopneumopathie mineur de fer                  19   3 16
isocyanates organiques                    5   0 5
cobalt                    5   3 2
hydrogène arsenié                    3   0 3
chlorure de vinyle monomère                    3   1 2
arsenic                    2   0 2

Une telle liste permettra d’enrichir celle des produits à rechercher dans les airs, sols et eaux lors de l’étude de zone !

J’ai noté en “rose” les 3 lignes pour lesquelles le nombre de femmes est supérieur au nombre d’hommes.
Si quelqu’un a une idée du ou des secteurs industriels de la CARENE dans lesquels on trouve plus de femmes que d’hommes confrontées à des “enzymes”, de l‘aldéhyde formique , ou des protéines du latex – caoutchouc , je suis preneur !
Merci

Pour les “protéines du latex” ..

  • cela pourrait concerner des gants .. le milieu médical … d’autres secteurs utilisent il des gants ?
  • sociétés fabricants des produits à base de caoutchouc :
    • le joint MARA,
    • Thermo-Ouest   risques de cancers liés au thermoformage de plastiques 
      • en cas d’utilisation de produits comme le trichlor-, perchlor-éthylène ou dichlorométhane pour le nettoyage des moules
    • Promens à Montoir de Bretagne , “transformation par la technologie du thermoformage de l’injection et du moulage de polyuréthane”
    •  

Quant à l’aldéhyde formique,

on découvre rapidement qu’il s’appelle aussi formochlorol et même formaldéhyde grâce au fameux livre de 1897 du Docteur NICOLLE relatif à son usage pour désinfecter les locaux.

Le formaldéhyde est utilisé dans de nombreux secteurs selon l’INRS dont les fonderies.
Il est classé comme cancérogène avéré .