Catégorie : Divers

YARA – AMBES ( Gironde)

YARA n’est pas (encore) exemplaire !

Le fabricant d’engrais vient de recevoir – le 2 janvier 2020 – une mise en demeure émise par la préfète de Gironde pour des manquements dans les processus visant à éviter la prolifération des légionelles.

source : APMD 02 01 20.pdf

Plus intéressant, un arrêté  PC du 26-12-2019.pdf  à destination de YARA – AMBES des prescriptions complémentaires relatif à la gestion de situation incidentelles ou accidentelles impliquant des installations classées.

En clair, l’application de l’avis du 9 novembre 2017 qui prévoit que les sites SEVESO à risque doivent être capables d’identifier les substances dangereuses qui pourraient s’être échappées en cas d’incident.

C’est sans doute une conséquence de l’incendie de Lubrizol. le préfet44 avait imposé ce point mais Lubrizol n’avait pas préparé grand chose, vu que c’est Air-Pays de Loire qui a fait les analyses d’air avec les pompiers.

 

https://aida.ineris.fr/consultation_document/40191

 

L’arrêté pris fin décembre 2019 pour AMBES montre bien que des substances très dangereuses peuvent être émises (pas seulement NOx et NH3) .

Il serait intéressant de savoir si le POI de YARA Montoir-de-Bretagne a intégré de telles prescriptions et si elles sont déjà opérationnelles !?

 

IDEA Services Vrac de La Barillais

Mise en demeure d’IDEA Services Vrac
pour éviter un nouveau Lubrizol
à La Barillais ?

Source : Arrêté préfectoral du 27 janvier 2020 mettant en demeure la société IDEA SERVICES VRAC de se conformer à la réglementation concernant les mesures de maîtrise des risques (MMR) .

 

Manifestement , fin 2019, le site n’était pas en mesure de maitriser correctement le risque Incendie :

visite virtuelle ( 2014-2015) > 50 000 tonnes de stockage de  vrac alimentaire & engrais

 

YARA – Montoir de Bretagne

Pollution par les poussières

Le préfet annonce clairement que YARA est le plus gros pollueur de la région pour les poussières et qu’en plus il ne respecte pas les valeurs limites fixées par l’arrêté d’exploitation de 2003 !

Source :  arrêté du 19-12-2019
http://www.loire-atlantique.gouv.fr/content/download/39841/266957/file/2019-12-18_APC.pdf

Selon le Rapport_YARA_2016 ammonium de Air-Pays de Loire – page 8 -, c’était 248 tonnes de poussières totales (TSP) par an en 2015 en plus des 422 tonnes d’Ammoniac (NH3) émises dans l’atmosphère.

L’arrêté exige des mesures des concentrations de PM2.5 – en continu

Ces mesures sont-elles faites par YARA ou par Air Pays de Loire ?
A ce jour, cette station “le Camé” n’est pas visible sur la carte des stations de Air-Pays de Loire .
Près de 2 mois après la publication de l’arrêté , il n’y a pas encore eu de publication  du taux de PM2.5!!

 

Deux mises en demeure dans la maitrise des risques
et dans le traitement des eaux.

 

AP de MED du 24 10 2019 Mesures de Maitrise des Risques

La liste exhaustive des Mesures de Maitrise des Risques  ( MMR)
identifiés dans l’étude des dangers devait être donnée au plus tard le 24 novembre 2019.

D’ici le 30 juin 2020, chaque MMR devra avoir été contrôlée.

AP de MED du 24 10 2019 traitement eaux industrielles

Des manquements graves à corriger dans les 12 mois !

à suivre fin mars 2020

Le confinement de l’atelier de l’acide nitrique doit opérationnel au plus tard le 31 mars 2020.

 

http://www.loire-atlantique.gouv.fr/index.php/Politiques-publiques/Environnement/Installations-classees-ICPE2/Installations-industrielles/Societe-YARA-France-a-Montoir-de-Bretagne

 

Lubrizol – Assemblée Nationale

Lubrizol rapport de l’Assemblée Nationale

http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/rap-info/i2689.pdf

 

+ les 18 propositions de Christophe BOUILLON

https://www.huffingtonpost.fr/entry/18-propositions-pour-eviter-un-nouveau-lubrizol_fr_5e42c1bdc5b6bb0ffc18e9e2

1) Créer une Autorité de Sûreté des Sites Seveso

2) Repenser l’élaboration des Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) à l’échelle de plateformes industrielles

3) Obliger l’industriel à transmettre les rapports d’assurances à l’Autorité de Sûreté des Sites Seveso

4) Donner la possibilité aux habitants concernés par les sites industriels dangereux de rejoindre une réserve communale de sécurité civile

5) Organiser une semaine annuelle de la sécurité, en direction de l’ensemble de la population, et élaborée par les exploitants et collectivités

6) Réaliser un état des lieux général du matériel d’intervention dans tous les départements

7) Rendre obligatoire la présence de pompiers dans les sites classés Seveso seuil haut

8) Faire assurer par les industriels une formation complète aux salariés sous-traitants qui exercent sur leur site à risques

9) Faire réaliser, à intervalle régulier, une simulation de cyberattaque par un cabinet spécialisé pour évaluer la résilience des installations classées Seveso

10) Faire installer des caméras 360° sur tous les sites classés Seveso

11) Renforcer les moyens humains en créant de nouveaux postes d’inspecteur des sites classés

12) Faire évoluer le plafond des sanctions, de 15.000 euros d’amende maximum aujourd’hui à 100.000 euros

13) Revoir la composition des CODERST et mettre en open data tous les documents relatifs aux demandes d’autorisation d’ouverture et de réouverture des sites industriels les plus dangereux;

14) Créer des “permis ou autorisations provisoires” comme en Allemagne pour les sites industriels à hauts risques

15) Mettre en place un comité pour la transparence en cas d’accident industriel majeur

16) Organiser des exercices grandeur nature d’alerte à la population

17) Obliger les sites industriels à tenir une liste précise et à jour de leurs produits dangereux

18) Assouplir les conditions du décret n° 2005-1466 du 28 novembre 2005 sur l’indemnisation des victimes de catastrophes technologiques et modifiant le code des assurances.

PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL (PCAET) – CARENE

Zoom sur quelques points relatifs à la pollution de l’air sur la CARENE

CARENE_PCAET_Bilan_Consultation_17_12_19

CARENE_PCAET_T1_Diagnostic_17_12_19

CARENE_PCAET_T2_Strate__gie_17_12_19

Stratégie

pages 45-48

 

Ambition de réduire les concentrations des polluants dans l’air , et d’agir sur les sources fixes
Reconnait que le secteur industriel est générateur de Particules fines et de COVNM ..
qu’il faut poursuivre les mesures aux abord
s des zones industrielles
et que des efforts doivent être réalisés pour réduire progressivement les émissions

Vigilance / plans d’actions

  • réglementation au niveau chaque entreprise  et peu d’actions identifiées hormis les navires à quai
  • pas de mesures aux abords des zones dans les plans d’actions
  • objectifs de réduction des émissions ( des calculs ou du déclaratif) et réduction progressive

Deux points positifs : transport fluvial / ferré et alimentation à quai des navires

 

CARENE_PCAET_T3_Programme_Action_17_12_19

Plan d’actions

Méthaniseur -IDEA Montoir de Bretagne-

qui relâche de l’ammoniac et des tonnes de digestats pour épandage ! enquête faite en 2017 ?

Ouvrons une parenthèse sur les émissions atmosphériques associées à la méthanisation .. notamment les particules et l’ammoniac et le protoxyde d’azote N2O  lors de l’épandage du digestat (étude ADEME 2015 page 6) (source potentielle de nitrate d’ammonium..cf YARA) et en plus des COVNM lors du stockage et traitement des substrats .

 

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/etat-connaissances-qualite-air-ges-methanisation-synthese-201506.pdf

Mesures d’air – École Jean Jaurès  – Grand Café   .

Rien vers  Méan Penhoët ??

2019  Est-ce déjà fait .  pas de rapport sur site Air- Pays de Loire !

Alimentation électrique des bateaux à quai

le grand port maritime, référence de la transition énergétique..

et réduire l’impact des activités industrielles sur l’environnement ..

Bien .. mais  quoi et combien sur la pollution de l’air ??

Dans le chapitre “accompagner les entreprises dans leur transition énergétique”

Des “nez” pour “agir avec efficacité au niveau des contributeurs” .
J’ai l’impression que c’est “pipeau” !?
Il y a un mélange  entre émissions de GES, polluants et odeurs.

Aucune action de mise en place de mesures des polluants autour des zones industrielles alors que c’est demandé dans le chapitre stratégie.

 

Conférence Santé Environnement – benchmark – contrat local

avec un souci de communication apaisée !!?

CARENE_PCAET_T4_Co-Construction_17_12_19

CARENE_PCAET_T5A_Evaluation_17_12_19

CARENE_PCAET_T5B_Annexes_17_12_19

2019-08-17_Avis_Region_PCAET_Carene

190813_PCAET_avis_MRAe

190718-PCAET_avis_prefet

2019-12-17_PCAET_Adoption_CC

Lubrizol – plan d’actions 2020

Près de 4 mois après l’incendie de Lubrizol, la ministre Elisabeth BORNE publie un plan d’actions

Plan Elisabeth BORNE février 2020 Quelques points intéressants :

substances les plus notables susceptibles d’être émises !

Page 8

Pour les sites particulièrement concernés par le risque incendie, les informations pertinentes sur les produits de décomposition susceptibles d’être émis, en incluant les produits de décomposition dus au bâtiment – toiture, isolation, câbles – et aux contenants des produits en feu (fûts par exemple) seront intégrées dans l’étude de dangers. Cette liste sera hiérarchisée en identifiant les substances les plus notables susceptibles d’être émises, c’est-à-dire à la fois celles qui peuvent être émises en quantité importante au regard de leur présence dans les produits stockés et celles qui présentent une toxicité (y compris environnementale) plus importante.

 

mener des analyses précises au delà des polluants classiquement analysés

page 9

Comme indiqué ci-dessus, les exploitants des sites Seveso disposant de POI seront appelés à disposer de matériel permettant de mener des analyses précises, permettant d’aller au-delà des premiers polluants classiquement analysés dans des situations accidentelles.

..

L’INERIS dispose par ailleurs d’équipements de pointe pour la mesure de polluants, notamment dans l’atmosphère.

..

L’INERIS sera ainsi mandaté pour proposer un dispositif de répartition géographique de moyens complémentaires, dont il assurera la coordination et le pilotage, et de modalités de recours à ces moyens.

 

Cette identification des émissions potentielles est déjà citée dans l’avis du 9 novembre 2017 qui nécessite pour son application un arrêté du préfet pour  “concerner” les entreprises Est-ce fait pour TOTAL, YARA , IDEA, .. ?